fermer

Vous souhaitez partager cette page à un proche ? Renseignez les informations ci-dessous

Où se mettre au vert en Seine-et-Marne ?

Le plus grand département d’Île-de-France offre de nombreuses zones calmes et verdoyantes. Mais la question du réchauffement climatique vient réduire les opportunités.

 

Des champs à perte de vue ! C’est bien ce que propose la Seine-et-Marne avec près de 335 000 hectares agricoles, soit 56% de sa superficie totale. D’ailleurs, avec les Yvelines, il s’agit du département le moins dense de l’Île-de-France : 240 habitants au kilomètre carré. Les zones les plus urbanisées se trouvent au Nord, autour de Meaux, de la Vallée de la Marne avec Chelles, Pontault-Combault ou encore Champs-sur-Marne et de l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle. Vous en trouvez aussi au Sud, autour de Melun, Combs-la-Ville, et Ozoir-la-Ferrière. Ailleurs, la nature s’étale et prend ses aises, pour le plus grands bonheurs des amoureux du vert et des animaux. De plus, de nombreux cours d’eau façonnent les paysages et les vallées à l’image de la Marne au Nord qui traverse des communes comme Germigny-L’Evêque, La-Ferté-sous-Jouarre et Nanteuil-sur-Marne.

Espaces verts : l’embarra du choix

Les forêts sont également très présentes sur le territoire seine-et-marnais : 125 000 hectares pour être précis ! Du coup de nombreux lieux d’habitation se trouvent à proximité d’un écrin de verdure. Citons la forêt de Fontainebleau qui encercle la ville éponyme et célèbre pour son château. Il y a aussi les forêts de Ferrières et d’Armainvilliers entourées par Roissy-en-Brie, Gretz-Armainvilliers et Villeneuve-le-Comte. Il ne faut pas oublier la forêt régionale de Bréviande entre Cesson et Melun. Elle est un peu moins connue mais offre un cadre verdoyant et calme de qualité, sans être trop éloigné d’une gare pour rejoindre Paris en moins de 30 minutes.

Les écoquartiers arrivent (enfin)

D’autant que la contrepartie d’habiter au milieu d’espaces verts variés et étendus tient en la nécessité de circuler en voiture. Ce qui contribue à réchauffer le climat. Pour le moment, cet usage peut difficilement être réduit. Si l’offre de transports existe, elle ne concerne que les plus gros bassins de population du département et les communes se trouvant sur un axe ferroviaire régional, voire nationale.

Le sujet du réchauffement climatique se pose et trouve des initiatives à travers tout le département. Comme chez ses voisins de l’Île-de-France, le 77 développe des projets d’écoquartier. Parmi, on peut citer les écoquartiers de l’Eau-vive à Lieusaint labellisé par le conseil régional “100 quartiers innovants et écologiques”, de Sycomore à Bussy-Saint-Georges, de l’Agri-urbain à Montévrain ou encore l’Ancre de Lune à Trilport, l’un des tous premiers labellisés par la région. Tous sont en cours d’aménagement, voire en phase de livraison. De sorte qu’il est aisé de se mettre au vert en Seine-et-Marne, pour peu qu’on est opté pour une voiture électrique, par exemple. Sans quoi, votre passion pour la nature va lui être nocive en terme d’émission de CO2.

fermer

Besoin d'un coup de main pour préparer votre projet immo ?