fermer

Vous souhaitez partager cette page à un proche ? Renseignez les informations ci-dessous

Premier achat : panorama des villes franciliennes où il fait bon s’installer

premier achat

Le premier achat suscite une multitude de questions. Et c’est normal. La décision est engageante pour soi, mais aussi pour la revente. Si la proximité de Paris est déterminante, au final d’autres critères de qualité de vie comptent beaucoup plus. Notre sélection pour choisir la ville de votre premier nid.

Les classements ne manquent pas dans la presse pour évaluer l’attractivité d’une ville francilienne. Et les critères sont nombreux : transport, sécurité, environnement, coût de la vie, éducation, santé, commerce, sport, espaces verts, loisirs…Tous doivent être abordés et pondérés selon vos aspirations, vos besoins, et notamment la composition de votre famille. En effet, les centres d’intérêt ne sont pas les mêmes si l’on achète seul ou à plusieurs, ou si l’on va se marier ou accueillir un enfant. Dans ce puzzle géant, des villes sont connues et reconnues pour être appréciées des familles.

Versailles et Charenton-le-Pont, en premier choix

Deux villes franciliennes se dégagent : Versailles (Yvelines) et Charenton-le-Pont (Val-de-Marne). La première profite d’un marché immobilier moins tendu que la seconde, car plus éloignée de la capitale. Les prix immobiliers y sont beaucoup plus raisonnables, alors que toutes les deux rivalisent sur leur dynamisme local. A Versailles, cela permet d’obtenir un pouvoir d’achat immobilier plus élevé sans renoncer à une qualité de vie et à l’accès à de nombreuses prestations et occupations, qui dépassent largement l’attrait du château éponyme et de ses jardins. A Charenton, la proximité de la gare de Lyon, d’Orly ou encore de l’autoroute A4 et la présence du métro, permettent à ses habitants de bouger n’importe où, quel que soit son mode de déplacement.

Nanterre et Meaux, en alternative pour un premier achat

Derrière, deux villes se talonnent, tout en étant en totale opposition sur les critères qui les mettent en avant. Pour Nanterre (Hauts-de-Seine), la proximité du quartier d’affaires de La Défense, d’un pôle universitaire reconnu, d’un centre-ville historique charmeur font oublier des quartiers en cours de rénovation et des bords de Seine très industriels. A Meaux (Seine-et-Marne), il y a déjà un air de petite ville dynamique de province. La Marne et le canal de l’Ourcq à proximité, des champs de blé et autres cultures agricoles et maraîchères cachent le ronronnement discret du moteur des avions de Roissy. Mais toutes les deux avancent des atouts séduisants pour un premier achat tels que la multitude de commerces de proximité et la présence de services de santé de qualité.

Massy et Noisy-le-Grand, en outsider

Le Grand Paris et l’ouverture de trois lignes de métro viennent rebattre les cartes pour les villes qui vont accueillir une station de métro sur les futures lignes 15, 16, 17 ou 18. C’est le cas pour Massy (Essonne) et Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis). L’arrivée d’interconnexions dans ces deux communes va accentuer leur attrait. Massy est déjà un maillon clé dans le désengorgement du trafic des gares parisiennes pour les TGV. Ce qui en fait déjà un lieu intéressant d’autant plus qu’il dispose d’un environnement local reconnu, notamment sur le plan culturel avec le Festival International de Cirque et son Opéra qui fait référence. De son côté, Noisy profite d’une position intéressante qui va se bonifier avec les prochains métros : bords de Marne avec de nombreuses zones de détente et de loisirs, lignes RER A et E, autoroute A4 et A3.

fermer

Besoin d'un coup de main pour préparer votre projet immo ?