fermer

Vous souhaitez partager cette page à un proche ? Renseignez les informations ci-dessous

Yvelines ou Val d’Oise : quel département choisir ?

Diversité géographique, activités économiques, espaces verts, transports, aménagements urbains… 78 ou 95 ? Pour choisir, voici un comparatif des points forts de chacun de ces deux départements de la grande couronne parisienne.

Avant 1964 et depuis 1792, les départements des Yvelines et du Val d’Oise formaient un seul et même département avec l’Essonne : Seine-et-Oise. Depuis, outre des références historiques des communes et des espaces partagés tels que le Vexin, ils ont développé des spécificités qui les distinguent tant sur la densité de la population que les activités des entreprises, par exemple. Tous les deux proposent des programmes de constructions d’immeuble d’habitations mais aussi des maisons individuelles à la marge. Et le marché de l’ancien est très attractif : le m² va atteindre en moyenne 3 940 euros dans les Yvelines et 2 680 euros dans le Val d’Oise au mois d’octobre prochain, selon les estimations des notaires de France.

Yvelines : un département sous le signe de l’agriculture et du patrimoine

Les Yvelines sont, sans aucun doute, un département dédié aux amoureux de la nature. Avec 29 % de sa surface occupée par les forêts, il est le département francilien le plus boisé : forêt de Rambouillet, une partie du parc naturel régional du Vexin français, vallée de la Seine avec ses falaises de craie et ses maisons troglodytes… Il faut ajouter qu’un mètre carré sur deux est occupé par une activité agricole. Ce cadre verdoyant va du nord-ouest au sud-est du département. En effet, le nord-est se trouve particulièrement urbanisé et concentre plus de 80 % de la population. Ce qui explique des prix immobiliers un peu plus élevé que la moyenne des villes de la grande couronne parisienne.

Si avec Versailles, les Yvelines disposent d’une notoriété internationale et touristique de premier choix, d’autres villes comme Conflans-Sainte-Honorine, Rambouillet, Poissy ou Carrière-sur-Seine, ne sont pas inconnues du grand public. Elles accueillent de grands groupes de l’automobile, de l’aéronautique, de la santé ou encore de l’environnement. La filière d’Éco-construction concentre d’ailleurs, toutes les attentions avec la mise en place d’une Opération d’Intérêt National (OIN). Au global, plus de 500 000 emplois animent le territoire pour une population totale d’un peu plus de 1,43 million de personnes en 2016.

Val d’oise : un département symbole de la diversité géographique et économique

Dans le Val d’Oise, c’est au sud et sud-ouest du département que se concentre la population. Le Parc naturel régional du Vexin, à l’ouest, occupe près de la moitié du département et amène la nature aux portes de Paris avec la vallée de l’Oise dont les paysages ont été immortalisés par les peintres impressionnistes. Au centre et à l’est, la Plaine de France permet à de grandes exploitations agricoles de cultiver des céréales jusqu’au bord des pistes de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle.

D’ailleurs, Roissy joue un rôle déterminant dans le dynamisme du Val d’Oise. De nombreux emplois y sont proposés. Ce qui explique la présence de nombreuses lignes de bus qui convergent de tout le département vers l’aéroport. Mais le tissus économique ne se limite qu’à la logistique aéroportuaire et l’export international. De Cergy à Louvres, en passant par Auvers-sur-Oise, Luzarches, Enghien-les-Bains… neuf pôles de compétitivité drainent le territoire : informatique, santé et biotechnologies, multimédia et vie numérique, finance, caoutchoucs et polymères, cosmétique … Ce qui explique un maillage dense de PME-PMI, qui proposent plus de 420 000 emplois pour 1,2 million d’habitants en 2016.

fermer

Besoin d'un coup de main pour préparer votre projet immo ?